Filtres (61 produits)

Filtres

En stock

Fabricant

Collections

Types de Ski

Systeme de collage

Sous-catégories

Genre

Niveau

Type

Sélectionnez la taille

Prix

Peaux ski randonnée

Peaux ski randonnéeIl y a 61 produits.
par page
Résultats 1 - 20 sur 61.
Résultats 1 - 20 sur 61.

Tout sur la peau de phoque

Sur Sports Discount, vous aurez tous les modèles de peaux de phoque disponibles venant des grandes marques dans ce domaine. Votre aventure ne sera que plus que plaisante. Notez également que, non seulement on vous oriente vers les peaux de phoque les plus performantes, mais on vous guide aussi sur la manière de traiter votre matériel.

Skieurs de randonnée, professionnels et avertis, doivent grandement se préparer avant de se lancer dans leur grand périple montagneux. Ils sont dans l’obligeance d’être apte physiquement et techniquement. Pour ce faire, ces aventuriers ont besoin de matériels de qualité. Il faut que chaque équipement ne soit pas source de perte d’énergie inutile durant le parcours. Vêtements, sac à dos, poêle, campement, ravitaillement, les skis destinés à affronter ces rudes épreuves sont également spécifiques. En effet, la glisse ne se fait seulement pas dans les descentes. Elle s’opère aussi dans les grandes montées. Les passages à plat ayant différents types de neige sont également à prévoir. Face à ces différents cas de figure, il sera difficile de trouver les paires les plus adaptées. Pire, il n’existe pas une qui pourra être parfaitement à la hauteur. C’est dans cette optique que les plus anciens randonneurs dotent leurs skis du fameux kit peau de phoque pour être toujours à l’aise dans les parcelles de l’épreuve. Bien que cet accessoire « facilite » la vie des skieurs, il faudra faire attention à son utilisation afin d’éviter qu’il soit source de gêne supplémentaire au risque de vous abandonner dès les premiers jours.

L’évolution de la peau de phoque dans le temps

La peau de phoque a pour origine cet animal qui, quand il veut, peut rester immobile au milieu d’une forte pente. Les skieurs l’ont alors étudié pour comprendre ce phénomène physique qui leur arrangeait parfaitement, un système de glisse mono sens. Ils n’ont pas peiné à trouver la solution et ont immédiatement installé la « peau de phoque » proprement dite en dessous de leur paire. Ce n’est qu’en se rendant compte que la mise en place de ce système à l’époque provoquant l’amassement de la neige entre la peau et la planche que la peau collante vît le jour. S’enchaine aussi avec cette découverte que le secret de l’adhérence de cet équipement était le sens des poils. Le massacre des phoques (animaux adorables) prenait fin. Actuellement, les fabricants de peau de phoque utilisent le mohair ou d’autres matériaux synthétiques.

Les gammes de peau de phoque

Les peaux de phoque se déclinent d’abord par rapport au matériau utilisé dans leur fabrication. Nous avons, en premier lieu, le mohair. Celui-ci est à base de poils de chèvre alpine. Il possède des capacités convenables, aussi bien à la glisse que dans l’accroche. Le mohair est aussi très léger. Cependant, ce type de peau est très fragile et nécessite, par conséquent, une grande adresse dans l’utilisation et l’entretien. Certains optent ainsi pour des peaux synthétiques pour éviter un temps de préparation élevé à chaque installation. Essentiellement à base de nylon, cette gamme est, en effet, de nature hydrophobe. Ces peluches résisteront ainsi à plusieurs utilisations. Les capacités de glisse et de retenue seront optimales, mais restent encore décevantes. C’est la raison pour laquelle les peaux que l’on observe le plus sont les mixtes. Un parfait mélange entre les deux matériaux.

Les problèmes persistants

Skieurs de randonnées se reconnaitront dès qu’on évoque le sujet de problème persistant dans l’utilisation de peau de phoque, à commencer par la fixation. Celle-ci présente différentes difficultés puisque que la peau doit être en contact direct avec la neige et de ne laisser aucun vide entre le ski. Avec de la colle ou de la silicone, ce kit est toujours susceptible de se détacher. Les professionnels du domaine couplent les attaches mécaniques avec ce système pour éviter ces aléas. L’étrier est, dans cette technique, le plus prisé grâce à sa grande praticité. Le tendeur quant à lui permet d’enlever la peau sans déchausser ses skis. Il convient aux grandes compétitions, d’autant plus que la manière de se détacher relève d’une expérience aiguë dans la discipline. Enfin, l’attache au talon ne fait pas appel à la colle. Dans ces trois systèmes réside toujours un problème persistant. Soit le classique, une peau qui ne veut plus coller, soit une qui va s’accrocher à toutes les épreuves, mais affecte grandement la glisse, l’aise dans sa manipulation ou encore l’inexistence de solution rapide en cas de panne.

Le verdict

En réalité, la peau de phoque idéale n’existe pas. Du moins, il y en a des performantes, mais la durée de vie reste toujours un blocage. Pour vous guider dans votre achat, sachez que pour faciliter les choses, vaudra mieux opter pour les peaux prêtes à l’emploi et d’éviter les découpes techniques. Dans le choix de peau désormais, celle avec des fixations mécaniques conviendra aux skieurs qui souhaitent de moindres entretiens, mais une grande durée de vie. Investir dans ces types de peau de phoques est intéressant. Seulement, un défaut sera immédiatement synonyme d’un nouvel achat. Avec une peau de phoque à coller, le mieux sera de se munir d’un rechange en cas de problème, même si le rafistolage reste possible. Ne pas oublier de toujours privilégier la performance, à la fois à la glisser qu’à la retenue. Pour le reste, les gestes à adopter dans l’utilisation de peau de phoque seront des facteurs clés.

Tout est dans l’entretien

Pour vos paires de peaux de phoque existantes, pensez toujours à vérifier leur bonne superposition au ski. Pour les gammes collantes, il faudra procéder à un réencollage. Techniques, certes, suivre à la lettre ces 3 étapes suffisent : enlever l’ancienne colle, réencoller de façon homogène et enfin sécher sous 24 h à plat et à l’abri d’une forte chaleur. À défaut de performance dans la glisse puisque les poils désordonnés, il est toujours possible de farter une partie ou l’intégralité de la peau. Attention ! Munissez-vous d’une peau de réserve dans votre sac à dos. Du moins, préparez-vous aux éventuels bricolages en cours de route, bande adhésive double face ou encore colle. Si vous venez d’acheter vos peaux de phoque, les instructions suivantes contribueront à sa bonne tenue dans le temps et vous éviteront de vous en procurer une toutes les saisons. En rangement, le mieux serait de coller les peaux sur une plaque de plastique au lieu de les replier puisque, d’un côté les poils peuvent se déformer, et d’une autre les colles peuvent se détériorer. Avec cette technique, vous devez absolument les classer dans leur housse. Il faudra aussi exiler les peaux de tout corps étranger, surtout au niveau de la partie collante.

Avis-Vérifiés :
4.55 / 5 ( 262 avis )

Notre adresse
17 rue de genève 1003, Lausanne Suisse 0041 21 311 00 74